Cancer sa mère !

Pourquoi ce site ?

• Prénom : Maxime-Marie.

• Age : 41 ans.

• Situation familiale : 5 enfants, 1 conjoint (il n'y a que pour cela qu'elle est restée simple 😊, x chiens, y chats.

• Son combat : VIVRE

• Son adversaire : cancer du sein triple négatif métastasé devant et derrière les clavicules.

• Problèmes : pas de traitement et non opérable en France.

  • • Alliés :
      - l'Allemagne car le traitement est possible.
      - NOUS, VOUS grâce à votre soutien, vos partages, vos liens, vos contact, votre participation à la cagnotte leechie.
  • • Objectif final : amener Maxime-Marie en Allemagne, qu'elle puisse avoir le traitement afin de pouvoir avoir la chance d'être auprès de sa famille et surtout voir grandir ses enfants.

    • Le but : être injecté dans les 6 mois....


    SOUTENEZ, PARTAGEZ, FAITES TOURNER




    Aider Maxime-Marie


    Si vous souhaitez aider Maxime-Marie et sa famille, nous avons ouvert une cagnotte leetchi à cette adresse :







    Maxime-Marie cherche 150.000 euros pour survivre à son cancer


    Maxime-Marie se bat contre un cancer triple négatif, un cancer du sein. Les possibilités de traitement de ce cancer particulier existent, mais elles sont réduites. Aussi Maxime-Marie, qui a cinq enfants âgés de 2 à 18 ans, lance une cagnotte Leetchi pour tenter des soins en Allemagne.



    Maxime-Marie reçoit dans son jardin, sous l'olivier. Dans ce jardin, un trampoline, un portique avec ses agrès, des jouets d'enfants, une piscine hors-sol. Des maillots de bain et des serviettes sèchent sur le fil à linge. Des enfants, dans cette maison, on en compte cinq. De l'aînée, 18 ans, au dernier de 2 ans. Maxime-Marie est leur mère. Cette femme de 41 ans se bat contre un cancer triple négatif, un cancer du sein. Diagnostiquée en novembre 2020, elle a depuis subi deux chimiothérapies, l'ablation des deux seins, et s'apprête à subir début août une radiothérapie associée à une chimiothérapie buccale.


    Ce sont les protocoles de soin contre ce cancer, mais les pronostics sont sombres, d'où sa volonté d'essayer un traitement disponible en Allemagne, en cours d'étude en France, un traitement par immunothérapie. Un traitement coûteux, d'où la création d'une cagnotte Leetchi.




    Maxime-Marie vous accueille avec le sourire sous son crâne rasé : "La tête à l'air, oui j'ai un cancer, oui c'est vrai, c'est comme ça, c'est la vie. De pouvoir en parler, de pas avoir de tabou là-dessus, c'est très bien. Ça permet aussi aux enfants... bah, que ça passe crème."


    Cinq enfants dont l'aînée, Méanne, 18 ans, vient de passer son bac : "Elle (maman) parle clairement, elle dit les mots qu'il faut dire, quitte à ce que ça soit dur. Ça fait mal ! Mais je préfère qu'elle me le dise [plutôt] qu'elle me dise rien, que je sois là dans le flou. Moi, ça me fait du bien de savoir la réalité." Méanne entre en fac l'année prochaine et, tout en donnant un sérieux coup de main à sa mère, garde le sourire : "Garder le sourire c'est pas facile. Même moi je sais pas comment je fais. Quand je suis à la maison, je suis à fond avec maman... Quand je sors, j'en parle à personne, je coupe tout, ça me fait du bien. J'ai pas envie de pleurer devant les gens."




    Dans son combat, Maxime-Marie est soutenue par l'association Mousquetaires de Lilou. Une aide technique, pratique. Aider Maxime-Marie à monter son dossier de soin pour être acceptée dans une clinique allemande. Trouver un traducteur pour recevoir des appels téléphoniques d'Allemagne. Car un protocole de soins par immunothérapie existe en Allemagne. S'il existe également en France, c'est de la recherche, il n'est pas accessible à tous les patients. En Allemagne, ce traitement se fait en association avec une chimiothérapie telle qu'elle se pratique en France.


    C'est ce traitement que souhaite Maxime-Marie, traitement qui coûte de 150.000€ à 300.000€ selon les patients et leurs pathologies particulières. Une somme hors de portée de Maxime-Marie, mère au foyer, et de son mari, facteur. "Je suis comme une funambule, dit Maxime-Marie, je vis sur un fil. J'aime la vie et veux la croquer avec tous, avec mes petits. La maladie peut me prendre la vie, mais je ne veux pas qu'elle prenne ce que je suis pour mes enfants. Et la meilleure chose à faire, c'est de viser la Lune, peut-être que je tomberai dans les étoiles."




    Philippe Thomain le 29/07/2021




    Article d'origine sur le site de France Bleu


    Informel #17 : Cancer sa mère !




    00:00 : Introduction.

    01:16 : Alors ? Maxime ou Marie ?

    04:34 : C'est quoi un cancer triple négatif ?

    05:28 : À la recherche du crabe...

    07:51 : La naissance de Cancer sa mère !

    09:02 : Les rapports avec le corps médical.

    12:39 : Moment d'intimité entre Maxime et Sèv Partie I.

    24:00 : Moment d'intimité entre Maxime et Sèv Partie II.

    32:47 : Une cagnotte leetchi pour aider Maxime.

    36:37 : Des mercis et des partages.

    37:27 : Bonus I : le foulard.

    38:54 : Bonus II : https://cancersamere.tmdjc.com.

    40:12 : Bonus III : Maxime et Sève chante du Cabrel dans la voiture.


    Sébastien (Tmdjc) le 26/07/2021




    Ils m'ont tout mis ? J'ai rien senti !


    Maxime-Marie le 26/07/2021




    Rendez-vous l'oncologue... et un PET-scan ?


    Maxime-Marie le 26/07/2021




    Le foulard... 🧕


    Maxime-Marie le 24/07/2021




    On chante dans la voiture ❤️


    Maxime-Marie le 24/07/2021




    Les mousquetaires de Lilou : Maxime Marie Gouiffès


    Les mousquetaires de Lilou le 22/07/2021




    Big hup les meufs !


    Maxime-Marie le 21/07/2021




    C'est froid..!


    Maxime-Marie le 20/07/2021




    Le cancer continu de frapper


    En France, environ 1000 nouveaux cas sont détectés par jour.

    Mon amie d’enfance, mon étoile, Maxime-Marie, femme au foyer dévouée à ses 5 enfants (2 à 18 ans) apprend le 10/12/2020 qu’elle est atteinte d’un cancer du sein triple négatif qui touche environ 13 000 femmes en France.

    Ce cancer est atypique, foudroyant et ne réagit à aucun traitement mis en place en France.

    La médecine française peut ralentir l’évolution de la maladie en administrant une partie du traitement mais n’a pas le complément qui permettrait de la stopper.


    Tout s’est mis en place assez rapidement pour mon étoile.

    Après l’annonce de la maladie, elle commence le 15/01/2021 une chimio (EC90) tous les 15 jours pendant 2 mois puis une cure de Taxol 1 fois par semaine pendant 3 mois.

    Après de longues négociations, elle subit une ablation des 2 seins ainsi qu’un curetage complet du bras gauche.

    Après retour de l’analyse de ses seins, Maxime-Marie apprend qu’elle avait 2 foyers cancéreux de haut grade invisibles à l’imagerie. Elle a également des ganglions présents devant et derrière les clavicules, zone évidement non opérable avec une chimio partiellement efficace.


    Il y a donc urgence car cela signifie qu’elle peut en avoir d’autres. La médecine française lui propose de nouveau une chimio mais semble arriver au bout de ce qu’elle peut proposer.


    Maxime-Marie ne lâche rien. Elle ne peut pas se résigner à laisser grandir ses enfants sans maman.

    De notre côté, nous ne pouvons pas nous résigner à la laisser partir sans agir !!!


    Il y a une solution : le traitement complet est disponible en Allemagne. Cependant, il coûte entre 150 000 et 300 000€


    Notre but est donc qu’elle puisse partir en Allemagne afin d’avoir le traitement et espérer voir grandir ses enfants un peu plus.


    Une cagnotte est disponible afin de soutenir son combat.


    Si elle n’a pas de traitement, Maxime-Marie fera partie de ces personnes parties trop jeunes car emportées par ce put*** de cancer.


    SOUTENEZ, PARTAGEZ, FAITES BOUGER !


    Séverine le 14/07/2021




    En route pour retirer les pansements !


    Maxime-Marie le 12/07/2021




    💕🍀🙏🙏🙏 de France vers l'Allemagne


    Maxime-Marie le 06/07/2021




    🌍🍀😂 Aucune différence !


    Maxime-Marie le 24/06/2021




    🙏 bisous à tous


    Maxime-Marie le 23/06/2021




    Il fait très chaud... j'enlève tout !


    Maxime-Marie le 23/06/2021




    Cancer du sein triple négatif : leur survie dépend d'un traitement non disponible en France



    Aujourd’hui, 600 Françaises atteintes d’un cancer du sein triple négatif sont en attente d’un médicament innovant produit par le laboratoire américain Gilead, qui le distribue au compte-gouttes pour de basses raisons marketing. Elles se mobilisent.


  • Sommaire
  • Sur le site de RoseUp, elles interpellent en anglais Daniel O’Day, PDG du laboratoire américain Gilead Sciences. Juliette : "Il ne me reste que 13 mois à vivre" ; Aude : "J’ai un petit garçon de 3 ans, les traitements actuels ne me permettront pas de le voir grandir." Comme six cent femmes en France, Juliette et Aude, atteintes d’un cancer du sein triple négatif métastatique et en impasse thérapeutique, sont engagées dans une course contre la montre.


    "Ces cancers triple négatif concernent 15 à 20% des 60 000 cancers du sein diagnostiqués chaque année, explique Claude Coutier du Collectif #Mobilisationtriplettes. Or aujourd’hui, il n’existe pas de traitement ciblé à part le Trodelvy produit par Gilead, un anticorps monoclonal qui cible la tumeur, conjugué à une chimiothérapie. Des essais cliniques ont prouvé qu’il multiplie par deux la médiane de survie qui est de 14 mois. Ce qui est beaucoup, la plupart des femmes atteintes d’un cancer triple négatif sont jeunes et découvrent souvent leur cancer, enceintes ou quand elles allaitent. Hier encore, une triplette de 30 ans, jeune maman, est morte."


    Qu'est-ce que le Trodelvy, ce traitement qui pourrait sauver la vie des "triplettes" ?


    Le Trodelvy est commercialisé depuis avril 2020 aux Etats-Unis. En attendant son autorisation de mise sur le marché en Europe, notre Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a accordé des autorisations temporaires d’utilisation (ATU) nominatives fin 2020. Mais très vite, faute d’approvisionnement, ce processus d’ATU a dû être stoppé et l’espoir de ces patientes s’est brisé.


    "Ce sont les médecins qui nous ont alertés, explique Céline Lis-Raoux, directrice de RoseUp. Il y a tellement peu d’ATU que les oncologues doivent choisir celles qui bénéficieront de ce traitement. Un oncologue dans un grand hôpital parisien m’a avoué : 'J’ai une ATU pour trois patientes. Comment choisir ? Sur quels critères ? On finit par choisir qui va vivre et qui va mourir sur des critères non médicaux puisqu’elles en ont toutes besoin : la plus jeune, celle qui a le plus d’enfants… C’est horrible.'"


    Rester vivantes jusqu'à l'arrivée du médicament en France


    RoseUp, le collectif #Mobilisation triplettes, les oncologues, et même Olivier Véran, ministre de la Santé, ont pourtant bataillé auprès de Gilead pour un nouvel accès au médicament.


    "Avec les Triplettes, nous avons rencontré le président de Gilead France, poursuit Céline Lis-Raoux. Il affirme qu’il fait le maximum, mais c’est un fonctionnement 'à l’américaine', il n’a aucun pouvoir. Il nous a dit que des doses arriveraient en décembre prochain. En attendant, ils en débloquent pour 78 patientes, sachant que 36 femmes ont déjà une ATU et vont poursuivre leur traitement. Mais les 500 autres ? Elles n’ont pas le temps d’attendre jusqu’en 2022. En 2022, nombre d’entre elles seront mortes. Elles le savent. Gilead le sait."


    Céline Lis-Raoux est d’autant plus énervée qu’une enquête de Rose magazine auprès d’oncologues américains révèle qu’ils n’ont aucun problème d’approvisionnement : "La preuve est que Gilead vient d’obtenir une Autorisation de mise sur le marché (AMM) pour le cancer de la vessie. Le laboratoire a donc largement de quoi fournir 600 doses en France mais ne veut pas créer de précédent en Europe. En fait, ils suivent leur plan marketing à la lettre. Et l’humain, la souffrance, la vie de ces jeunes mamans ne pèsent rien face à leur plan marketing."


    Une pétition pour faire bouger les choses


    Du côté des Triplettes, le combat fait rage.


    "On va dire et redire qu’un grand labo ne se soucie pas de la vie de jeunes mamans, on continue à faire du bruit, prévient Claude Coutier, 52 ans, elle-même en attente du Trodelvy, après une récidive précoce. Nous, on sait qu’il faut tenir, tenir jusqu’au bon médicament. Quand on est en situation métastatique, les médecins nous disent : 'Vous ne guérirez pas, enchainez les traitements, tant qu’ils marchent, supportez-les, sinon on en essaiera un autre'. C’est ça notre vie."


    Le collectif #Mobilisationtriplettes a lancé une pétition sur Change.org.


    Catherine Durand le 21/06/2021




    Article d'origine sur le site de Marie Claire

    Lire aussi :

    "À 33 ans, on m'annonce un cancer du sein triple négatif, l'un des plus agressifs"


    Agression nasale...


    Maxime-Marie le 21/06/2021




    Parce qu'on m'a dit repos...


    Maxime-Marie le 19/06/2021




    🙏🙏🙏🍀🌍🤍


    Maxime-Marie le 11/06/2021




    😂👍


    Maxime-Marie le 11/06/2021




    Dernière pose de patch d'Emla©


    Maxime-Marie le 27/05/2021




    💪🙏🌍 Ablation des deux seins !


    Maxime-Marie le 27/05/2021




    Résultat de l'IRM


    Maxime-Marie le 21/05/2021




    Petite IRM...


    Maxime-Marie le 21/05/2021




    Et la fatigue...


    Maxime-Marie le 16/05/2021




    Les ongles qui tombent...


    Maxime-Marie le 01/05/2021




    Tout va bien...


    Maxime-Marie le 28/04/2021




    2ème injection du vaccin


    Maxime-Marie le 31/03/2021




    Bon dimanche à tous


    Maxime-Marie le 17/01/2021




    Je me sens vampire 😉


    Le liquide est rouge ! Donc... je fais pipi rouge 😉 tout est OK... jusqu'à là... je ferais moins ma belle ses prochains jours 😘😘❤️🙏

    Maxime-Marie le 14/01/2021




    Nouveaux Examens...


    Maxime-Marie le 06/01/2021




    La neige est tombée...


    Maxime-Marie le 04/01/2021




    Il y a des matins...


    Maxime-Marie le 04/01/2021




    Merci a tous 😘😘😘


    Maxime-Marie le 30/12/2020




    La boite à bonheur...


    Maxime-Marie le 25/12/2020




    Parce que c'est dur... parce que c'est la vie.


    Maxime-Marie le 17/12/2020




    Aider Maxime-Marie


    Si vous souhaitez aider Maxime-Marie et sa famille, nous avons ouvert une cagnotte leetchi à cette adresse :






    Nous contacter


    Si vous souhaitez poser une question, laisser un petit mot, une photo, une vidéo ou autre à Maxime-Marie, vous pouvez utiliser ce .


    Légende

    • Good News

    • Bad News

    • Événementiel

    • Famille

    • État émotionnel



    Le calendrier des évènements



    Abonnez-vous à Cancer sa mère !



    Suivre Maxime-Marie en direct



    Suivre Maxime-Marie sur Twitter



    Suivre Maxime-Marie sur Insta



    La boutique pour aider


    cancersamere.tmdjc.com | Respectons notre environnement. Merci de n'imprimer que si nécessaire.